Pour ceux qui ont encore des doutes

Un article très intéressant de Priartem : visible ici http://priartem.fr/Une-nouvelle-preuve-des-effets-de.html

—————————————

Une nouvelle preuve des effets de l’exposition aux ondes de la téléphonie mobile sur l’activité cérébrale
28 février 2011 – par Priartem – Thème : Information scientifique

Dans un article publié dans « The Journal of American Medecine Association » – JAMA – une équipe de chercheurs montre qu’après 50 minutes d’utilisation du téléphone, on observe, dans la partie du cerveau proche de l’antenne du téléphone, une modification de l’activité cérébrale.

Nora D. Volkow et ses collègues de l’Institut national de la santé de Bethesda (USA) ont conduit, entre janvier et décembre 2009, une étude sur 47 participants volontaires qui ont été exposés aux rayonnements d’un téléphone portable placé sur l’oreille droite ou sur l’oreille gauche. Ils ont alors mesuré les effets de l’exposition sur le métabolisme du glucose cérébral et la croissance des effets corrélée à l’augmentation des niveaux d’exposition.

Les résultats ont en effet montré que les régions du cerveau réputées pour être les plus exposées étaient aussi celles où étaient observé la plus forte augmentation du métabolisme du glucose. Pour les chercheurs « ces résultats prouvent que le cerveau humain est sensible aux effets des radiofréquences » même si les mécanismes qui peuvent affecter le métabolisme du glucose cérébral demeurent largement inconnus. »

Comme tous les autres résultats de recherche, ces résultats ne suffisent pas à eux seuls à clore définitivement la question des effets sanitaires de la téléphonie mobile. Ils constituent une pierre de plus à l’édifice déjà impressionnant des résultats préoccupants.

Combien en faudra-t-il encore pour faire agir nos dirigeants dont l’immobilisme, qui ne profite qu’aux opérateurs, est de plus en plus coupable.

Ref. : Nora D. Volkow and al., « Cell phone use may have effect on brain activity, but health consequences unknown », JAMA, Feb. 2010.

———————————-

Difficile d’être serein sur notre avenir et celui de nos enfants. Monsieur le Ministre de la Santé, nous n’oublierons pas la date de cette actualité et de toutes les autres quand viendra l’heure de la justice.

Publicités

L’ENQUÊTE : faut-il avoir peur des ondes électromagnétiques ?

Journal télévisé de 20H sur TF1 d’hier le 24 février 2010 : 2 millions de personnes électro-sensibles en France, mais toujours pas de reconnaissance de la part de l’académie de Médecine. Tous des affabulateurs ? Monsieur le Ministre de la Santé combien faudra-t-il de malades ? 70 Millions pour vous convaincre ? Faut-il que vous aussi soyez touché pour comprendre ? Combien de mort ?

Monsieur le Ministre, Messieurs les Ministres, Monsieur le Président le peuple souffre et ne vous comprend plus. Que faut-il ? Une révolution comme en Afrique du Nord ?

http://videos.next-up.org/TF1/EHS_Faut_il_avoir_peur_des_ondes_electromagnetiques_Pr_Dominique_Belpomme/24_02_2011.html

Mesdames, Messieurs, à vous de voir et de juger, sachez lire entre les lignes, le discours officiel cache une vérité. Preuve, Laurence Ferrari commence sa présentation en indiquant que « Même si rien n’est prouvé scientifiquement… » alors que ceci est totalement faux, c’est comme cela que les opérateurs distille le poison, en incluant des fausses vérités dans de vrais constats mais sans aller en profondeur. De nombreux articles sont lisibles ici et ailleurs pour vous prouver le contraire. Particulièrement le site de Netx-up, de Priartem et de Robin des Toits.

Mesdames, Messieurs, si vous n’avez plus confiance en ces gens là, montrez leur, allez voter, un vote rapporte plus que de ne pas aller voter. Ne pas aller voter c’est accepter le choix des autres.

La police de l’environnement contrôle les antennes relais – pas plus de 3V/m

La police de l’environnement contrôle systématiquement toutes les antennes relais pour vérifier les niveaux d’émissions maximum. Aucun signal ne doit dépasser les 3V/m. Non vous ne rêvez pas, c’est bien une mission de la police, mais cela se passe à Bruxelles.

Les belges sont-ils plus sensibles aux rayonnements électromagnétiques ? ou sont-ils au courant de dangers que nous ne connaissons pas encore en France ? Décidément notre Ministre de la Santé est toujours le dernier averti.

Combien de mort d’enfants faudra-t-il ? 500, 2000, 40.000 Que se passera-t-il quand le scandale éclatera ?

En attendant vous pouvez vérifier par vous même, ici : http://videos.next-up.org/Rtbf/Chasseurs_d_ondes_a_plus_de_3Vm/21_02_2011.html

Ne vous laissez pas berner

Il y a quelque jour une information des plus importantes paraissait dans la presse « 0,3V/m suffise au fonctionnement de la téléphonie mobile » voir mon article ici (https://gsm78.wordpress.com/2011/02/13/alerte-info-03-vm-suffise/). Info primordial ayant droit à un espace de 5 x 10 cm = 50 cm2.

Ce a quoi hier une information « partiale » prenait une page entière du même journal « Le Parisien » soit 25 x 35 cm = 875 cm2 soit un espace plus de 17 fois important !!! La page en question :

DECODAGE

Le premier paragraphe :

  1. « Chaque année en France, plus de 400 enfants et adolescents découvrent qu’ils sont atteints d’une tumeur cérébrale. Un diagnostic en constante évolution…« . Très bien, on se dit tout de suite que cet article aborde le problème par le bon angle. Ce sera malheureusement une des rare vérités de cet article.
  2. Une étude Mobi-kids est lancée pour étudier le phénomèneRésultat dans 5 ans. Cela pose un premier problème. Pourquoi attendre 5 ans ? Des études très sérieuses prouvent déjà les effets nocifs des rayonnements électromagnétiques des antennes relais, surtout sur les cerveaux des enfants. Nous verrons que ces études ne sont JAMAIS citée dans cette article.
  3. « L’exposition aux produits chimiques et l’alimentation de la maman pendant la grossesse seront aussi prises en compte. » Nous avons ici la conclusion de l’enquête. Le risque des rayonnements électromagnétiques sont largement moins dangereux que l’exposition aux produits chimiques durant la vie des enfants. Rendez-vous dans 5 ans, mais je suis prêt à prendre des paris sur ce point. Pourquoi prendre en compte deux éléments pour mener une enquête si ce n’est pour être sur de ne pouvoir faire la distinction. N’aurait-il pas mieux valu ne se concentrer que sur un seul point en s’assurant de l’homogénéité des échantillons ?
  4. « L’étude Interphone, lancée il y a dix ans auprès de 5000 patients atteints d’un cancer du cerveau, n’avait pas été conclusive. Mais Interphone ne s’intéressait pas aux enfants » Quel dommage, si cela avait été le cas, certainement que conclusion il y aurait eu. De qui se moque-t-on ? Interphone était une étude à la solde des opérateurs et a donner la conclusion attendue !!
  5. « Preuve que le bain d’ondes (portable, wi-fi…) dans lequel nous baignons tous les jours inquiète de plus en plus les scientifiques, une étude anglaise baptisée Comos vient d’être lancée outre Manche. Elle suivra à la loupe pendant trente ans… » Tout est dit, résultat dans 30 ans, ils sont plus fort que nous les anglais.

Ce qu’il faut savoir :

  1. « Il est prouvé que le portable est néfaste pour le cerveau. FAUX« , qu’est ce que je vous disais. Pire démonstration est faite de la complicité aux plus niveaux de l’état « Le ministre de la Santé affirme qu’aucune preuve scientifique ‘ne permet aujourd’hui de d »montrer que l’utilisation des présente un risque notable pour la santé…« , remarquez en serait-il autrement avec un ministre de la santé autorisant le portable à l’hôpital. Il est vrai que le Ministre de la Santé vient de changer et qu’il est fort occuper par les dérives des précédents, Médiator en tête. Faux alors que le paragraphe se conclu par « Cependant, plusieurs études scientifiques mettent en évidence la possibilité d’un risque faible d’effet sanitaire… » Faux, mais il y a peut-être mais ce serait possible et il s’agit d’un risque faible, vraiment rien de sur. Très beau communiqué de dénigrement.
  2. « Le portable peut entraîner un échauffement…. VRAI« , difficile de dire le contraire, la loi française ne retient que cette effet pour établir des nivaux maximum mortels pour les effets non thermique, maintenant démontrés. Mais rien sur les effets thermiques du micro-onde, pourtant c’est bien le même phénomène et en plus avec les mêmes fréquences, mais comparé les antennes relais à des fours à micro-ondes serait trop dangereux en terme de communication alors que c’est bien la réalité, avec heureusement une puissance de cuisson plus faible pour les antennes relais.
  3. « On ne peut pas réduire son exposition aux ondes. FAUX« , solution proposée uniquement au niveau du portable, rien au niveau des antennes relais. Alors que on sait maintenant que 0,3V/m suffisent !!!
  4. « Les français redoutent les effets sanitaires » Là j’espère que vous aurez remarqué que nous avons peur des téléphones pas des antennes relais.

Encart sur le coeur du problème  » Le cerveau des enfants est plus exposé »

  1. « Vous étiez l’investigatrice principale de l’étude Interphone…« , tout est dit à la 2ème phrase, comment un scientifique incapable peut devenir un bon scientifique ? Est-il incapable ou partial ? A vous de choisir, si vous voulez confier votre avenir à ce genre de scientifique. Continuez à prendre du Mediator aura le même effet.
  2. « Il a fallu plus de vingt ans, à Hiroshima et Nagasaki, pour voir une augmentation du risque des tumeurs cérébrales« , la médecine et la science n’ont ils fait aucun progrès depuis ? Si c’est le niveau de cette scientifique responsable de l’étude, les opérateurs sont saufs, elle ne verrait pas la verrue au bout de son nez.
  3. « Ces résultats sont préoccupants car la majorité des sujets de l’étude « (Interphone) » étaient de faibles utilisateurs comparés aux usagers d’aujourd’hui, en particulier quand on pense à l’utilisation qu’en font les jeunesInterphone » Comme quoi toute communication orchestré à ces faiblesses. Quelques lignes au-dessus, l’étude Interphone n’avait donné aucun résultat. Et là patatrac, il y a des résultats et cela montre sans ambiguïté que les nouveaux utilisateurs que sont les jeunes sont en réel danger comparés aux résultats de cette étude Interphone.
  4. « Parce que les ondes émises par les portables s’avèrent dangereuses… » Nous retrouvons ici le discours des opérateurs, le danger c’est le portable. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer la différence entre les ondes qui partent d’un portable et celles émanant d’une antenne relais. C’est tellement évident que ces ondes sont TOTALEMENT identiques que cela échappe à nos opérateurs. Si les portables sont dangereux à cause des ondes émises pourquoi les antennes relais ne le serait pas, pas un mot dans cet article.

Comme quoi, il existe de mauvais journaliste comme il existe de mauvais scientifiques. Dommage qu’un journal y perde sa raison, son indépendance.

Notre Ministre de la Santé est-il plus menteur que Polichinelle ?

Priartem et autres associations en quête de solution sur le dossier des « antennes relais » ont été reçues par notre nouveau Ministre de la Santé, M. Xavier Bertrand. Finalement, les représentants des associations ont été reçus par le conseiller en charge de la santé publique. Le Médiator et autres tueurs de malades, cela doit occupé un Ministre de la Santé plus que nécessaire. Ah si les précédents Ministres de la Santé avait fait leur travail correctement… Parmi eux ni avait-il pas un certain M. Bertrand…

Et bien Polichinelle n’aurait pas donné de meilleure réponse « Je suis nouveau sur le dossier donc je vous écoute et après on verra« . Bla bla bla, j’attendais mieux du cabinet de l’homme qui a entrepris de sauver les français des lobbies qui font passer leurs profits avant la vie de leurs clients.

Incapable de comprendre le problème, le conseiller a toutefois semblé découvrir que des études sérieuses démontrent un vrai danger. A suivre…

Et la désinformation continu

Et pendant ce temps là (le temps où des gens meurt), notre Ministre de la Santé sponsorise la diffusion d’information lénifiante: http://www.radiofrequences.gouv.fr/ – Important de faire des sauvegardes, il faudra leur rappeler dans quelques temps lorsque nous compterons les morts de causes qui seront devenus connus et qui si par malchance liés au rayonnements des antennes relais, si jamais nous avons raisons.

Madame la ministre, une seule chose peut prouver l’innocuité des rayonnements électromagnétiques: UNE ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE doublée d’une étude scientifique conduite par un comité de scientifiques indépendant avec des moyens permettant de confirmer ou contredire ce danger. Laisser les associations choisir les scientifiques mettrait fin aux débats, oserez-vous? Sans oublier le principe de précaution, le temps de savoir.

Il existe une autre moyen, DÉMONTREZ VOUS MÊME QUE LE DANGER N’EXISTE PAS. Je vous propose une expérience basée sur les normes définies par la loi française dont vous vous faites l’écho pour démontrer que ces normes françaises sont totalement respectueuse de la santé de l’homme et de la femme. Madame la Ministre je vous propose d’installer une antenne relais 3G à 5 mètres de votre bureau au ministère. Cette antenne émettra avec une puissance de 61V/m en direction de votre siège. Nous sommes ici dans un TOTAL RESPECT des normes françaises. Une caméra filmera cette situation qui promet de s’avérer intéressante. Alors, Madame la Ministre prête à prouver que les normes françaises sont réellement protectrices de notre santé?

Argelès Le témoignage bouleversant et les combats de James Collet…

Nul ne peut prouver que la leucémie peut-être provoquée par l’exposition aux rayonnement électromagnétiques tel que ceux émis par les antennes relais, mais il existe malheureusement de TROUBLANTES coïncidences. La Ministre de la Santé est plus occupée à régler les problèmes de son secrétaire d’état aux sports que de se préoccuper des VRAIS problèmes de santé. Aucune étude épidémiologique ne peut prouver ni  dans un sens ni dans un autre, par contre les situations qui posent problèmes s’accumulent, Saint Cyr L’école, Draveil, Orléans, … la liste s’allonge sans que cela inquiète nos responsables politiques.

A nous, de les alerter, ce n’est pas une mince affaire, mais nous avons les hommes et femmes politiques que nous avons choisis, souvenez-vous en.

Et pendant ce temps là, les gens meurt. Quand le lien de cause à effet sera confirmé, comment les appellerons nous? Les sacrifiés du capitalisme ou de la bêtise humaine? Madame la ministre de la Santé, combien de mort pour un principe de précaution?

Témoignage de M. James COLLET: ici: http://www.lindependant.com/articles/2010-07-01/le-temoignage-bouleversant-et-les-combats-de-james-collet-207686.php