Une commune a voté l’abaissement des ondes électromagnétiques à 0,6 v/m

Reprise d’un article du blog « Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais » ici : http://leslilasecologie.over-blog.com/article-montreuil-moratoire-a-l-installation-de-nouvelles-antennes-relais-de-telephonie-mobile-84045864.html

DEBUT De l’article ————————————————–

Une commune passe au 0,6 V/M

Le Conseil Municipal de VARADES – Loire Atlantique – a voté à l’unanimité le 06 Septembre 2011 la fixation de la Valeur Limite d’Exposition (V.L.E.) à 0,6 V/m sur le territoire de la Commune.

Le Maire, Dominique TREMBLAY, et le Conseil Municipal, conscients de la nécessité de protection de la Santé Publique, ont décidé de se conformer aux prescriptions exprimées par la Résolution du Conseil de l’Europe publiée en Mai 2011.

Cette décision comporte la mise en œuvre de moyens autonomes de mesures pour les contrôles.

Un dispositif de relevés contradictoires, sur le modèle de la formule appliquée par le COMOP, Comité Opérationnel dans le cadre de l’Etat, peut aussi être envisagé.

L’Association Nationale Robin des Toits, en coordination avec la Commune, prêtera assistance pour l’organisation des dispositions concrètes à prendre pour l’application de la décision.

 

Une autre commune décide d’un moratoire à l’installation de nouvelles antennes relais de téléphonie mobile sur son territoire.

Madame Dominique VOYNET, Maire de la Ville de MONTREUIL, par courrier du 02 Août 2011, informe les opérateurs de la décision de la Ville, au nom du Principe de Précaution, d’opposer « un refus systématique à toute demande d’autorisation d’installation d’une nouvelle antenne relais de téléphonie mobile… et de surseoir immédiatement à toute installation ou modification sur le parc déjà existant ».

Une conclusion est claire.

Ce qu’une commune a fait, toutes le peuvent.

Robin des Toits incite tous les élus à suivre ces exemples de responsabilité et de courage politique, et avoir ainsi l’occasion de confirmer qu’à leurs yeux la protection de la Santé de leurs concitoyens est partie intégrante de leur fonction.

(merci à http://www.robindestoits.org Robin des toits 12 rue Lucien Sampaix 75010 Paris Tél. : 33 1 43 55 96 08 )

Fin de l’article ——————————–

 

0,6 V/m à Paris = Mensonge ou futur vérité ?

Communiqué de presse datée du 13 juillet 2011

La ville de Paris en route vers une baisse

des seuils d’exposition des antennes relais

Paris, le 13 juillet 2011 – Le conseil de Paris a adopté un vœu préconisant une baisse des seuils d’exposition aux antennes-relais à 0,6 volt par mètre. Les associations Priartem et Agir pour l’environnement se félicitent de ce premier pas en faveur d’une application effective du principe de précaution.

La charte parisienne sur les antennes-relais fait actuellement l’objet de négociations entre la Mairie de Paris et les opérateurs de téléphonie mobile. Les associations ont accepté de participer à cette négociation en espérant ainsi peser dans ce processus permettant de limiter l’exposition aux ondes des antennes relais, tout récemment classées par l’Organisation Mondiale de la Santé comme « potentiellement cancérigène ».

Le vote du conseil de Paris constitue une étape importante dans le cadre de la renégociation de la charte parisienne. Les associations resteront vigilantes afin que ce vote du conseil de Paris se trouve bel et bien traduit dans les faits.

Cette implication de la ville de Paris en faveur d’une amélioration de la protection des citoyens dans le dossier de la téléphonie mobile illustre, à rebours, la défaillance persistante et consternante de l’Etat dans ce domaine tant en matière de réglementation qu’en matière d’information. Malgré un « grenelle des ondes » – dont chacun a pu constater, au fil des mois et même des années, qu’il avait vocation avant tout à simuler le mouvement, – l’Etat reste totalement sous l’influence des opérateurs de téléphonie mobile. Après l’appel à précaution lancé par l’AFSSET en 2009, la récente classification des radiofréquences comme potentiellement cancérigènes par l’OMS n’a ainsi provoqué aucune réaction du Ministère de la santé.

ALERTE INFO : 0,3 V/m suffise

2 ans d’expérimentation pour savoir ce que tous les scientifiques indépendants CRIENT depuis des années. La téléphonie mobiles fonctionnent parfaitement avec moins de 0,3 V/m largement EN-DESSOUS des 0,6 V/m demandées par toutes les associations « lanceurs d’alerte » sur le problème des rayonnements électromagnétiques. Et très très loins de la norme réclamée et soutenue par tout les opérateurs de téléphonie mobile quel qu’en soit les conséquences.
En avez-vous entendu parler ailleurs ? La France est-elle vraiment la démocratie qu’elle prétend être ? Ou tout nos ministres sont-ils liés à des intérêts privés ?

SACRIFIEZ, comptez-vous. Nous vous donnerons bientôt la possibilité de savoir si vous êtes de ceux-là.

Voici l’information sur le site de Priartem: http://priartem.fr/Antennes-relais-Une.html

et dans « Le Parisien » du 9 février 2011 :