Elections présidentielles – pour qui voter ?

Aucun des grands partis politiques PS et UMP n’a de position claire pour diminuer le danger des rayonnements électromagnétiques à court, moyen ou long terme, sauf à attendre et compter les morts. Position d’autant plus impardonnable, que de part le monde, des signaux clairs et fort prouvent le danger : OMS (classement des rayonnements électromagnétiques comme potentiellement cancérigènes), Israël (étiquetage sur les téléphones mobiles du danger potentiel de cancer comme le tabac et interdiction de vente aux mineurs sous peine d’infraction criminelle, arrêt du déploiement 4G)

Bisphénol, Nuage radioactif de Tchernobyl, tabac, sang contaminé, bisphénol, dioxine, l’hormone de croissance, distilbène, isoméride, amiante, prothèse mammaires PIP, …, …, … , Ondes électromagnétiques … COMBIEN DE MORT faudra-t-il à nos politiques pour mettre la vie de leurs concitoyens  au dessus des intérêts économiques ?

Droite ou Gauche, le passé et le présent nous rappellent à chaque journal télévisé, combien nos hommes et femmes politiques sont prêt à n’importe quel sacrifice – y compris les sacrifices humains – pour une petite part de pouvoir supplémentaire ou une retraite dorée.

Impossible de voter pour les candidats de nos deux grands partis politiques, à moins de vouloir, encore une fois, laisser l’économie décider de notre qualité de vie. Votez avec votre cœur. Pour une fois, nous avons plusieurs candidats de valeur dans les « petits » partis.

Je me suis pris à rêver d’un second tour où il n’y aurait ni candidat du PS, ni candidat de l’UMP. Il n’y aurait pas plus belle leçon de démocratie pour ces gens avides de pouvoir et d’argent.

Notre liberté est dans notre bulletin de vote, à nous de décider de notre avenir.

Préférez le vote blanc à l’abstention, ne serait-ce qu’en hommage à tous ceux qui sont morts sous nos drapeaux pour défendre notre liberté. Celui qui ne vote pas, ne peut se plaindre de son présent et de son futur – et surtout il se doit de payer TOUS ses impôts et taxes SANS rien dire.

« Attention – le ministère de la Santé met en garde contre l’utilisation importante de ce dispositif que pourrait augmenter le risque de cancer, surtout chez les enfants »

VICTOIRE : Voici la mention obligatoire à apposer sur tous téléphones mobiles à la vente.

De plus, les publicités pour les téléphones cellulaires qui viseraient les enfants seraient considérées comme des infractions criminelles.

Ceci est la réalité mais en Israël. Une preuve de plus, que les français sont vraiment plus résistants que les autres habitants de notre planète « Terre ». Amiante, tabac, Sang contaminé, Nuage de Tchernobyl, Médiator, Prothèse PIP et dans pas très longtemps Les rayonnements électromagnétiques non contrôlés.

N’oubliez pas cela quand vous voterez très bientôt. Les lois qui nous protègent en France ont été mises au point au moment de la cohabitation – Chirac Président et Jospin Premier Ministre et votées en 2002 3 jours avant le passage de pouvoir..

En Italie, c’est le moment que choisi la justice pour arrêter les mafieux.Chez nous c’est le moment où les puissants font passer les lois qui les arrangent au mieux … …

Et depuis, la gauche comme la droite ont toujours préféré être sponsorisé par les grands opérateurs que de voter des lois pour protéger la population contre la prolifération des rayonnements électromagnétiques.

Donc à vous de choisir, continuer comme avant ou changer

La source de l’information : http://www.israelvalley.com/news/2012/03/04/34999/israelvalley-la-knesset-vote-une-loi-de-sensibilisation-aux-dangers-pour-la-sante-des-telephones-portables-apres-les-ciga

La manifestation Internet « Comptons-nous » – C’est parti

Pour ceux qui veulent participer, c’est le moment. ICI http://www.pointnoir.org/manifestation_internet

Ce que nous avions planifié pour une phase 2 ou une phase 3 démarre plus tôt que prévu. Une action terrain se prépare pour mi décembre. Nous pourrons vous en dire plus très bientôt, mais nous allons avoir besoin de montrer très rapidement à nos politiques que nous sommes – nous tous – un groupe avec lequel il sera impossible de faire l’impasse pour ces prochaines élections présidentielles.

Donc, il nous faut faire écho au maximum à cette manifestation internet – Comptons-nous. Montrons à nos politiques que nous ne sommes pas quelque uns isolés dans une circonscription mais que nous sommes bien plus nombreux, bien plus que n’importe quelle estimations passé, présente ou à venir.

Inscrivez-vous, donner le nombre de manifestant que vous étiez à la dernière manifestation et à celles d’avant, combien vous êtes inscrit sur la dernière pétition et celles d’avant que vous avez initiée.

Sur le site www.point-noir.org les statistiques seront à la dispositions de tous. Elles seront un outil à disposition de tous les collectifs pour montrer combien nous sommes à souffrir des mêmes problèmes.

Elles vous sauront aussi utiles pour apprendre à vous connaître, à trouver qui est prêt de chez soi pour entamer des démarches communes.

Une coordination des collectifs est en cours de mise en œuvre, le but n’est pas de remplacer un leader ship des associations ou de prétendre guider la lutte. Qui veut pourra y participer. Le seul objectif de cette coordination est de coordonner l’action, de proposer à chacun le résultat des actions des autres et de mettre à disposition le résultat et la procédure, ensuite à chacun de faire le choix et de trouver la meilleure solution. Si chacun partage ses expériences, nous tous pourront y puiser la méthode, la manière qui nous fera plier les opérateurs.

Des réunions seront proposées régulièrement sur l’ensemble du territoire afin d’aider au partage.

Aujourd’hui, nous sommes isolés et maintenus dans l’isolement par nos politiques incapables de s’unir quand la cause le mériterait.

A nous de montrer le chemin de la raison, de la raison du nombre face à la raison du pouvoir et de l’argent que l’on nous impose depuis trop longtemps.

Donc diffusez l’information auprès de tous les collectifs ou associations qui luttent comme nous pour faire reconnaitre le danger des antennes relais et autres sources de rayonnements électromagnétiques. Diffusez à toutes vos connaissances, il faut que ce nombre grandisse et montre que ce problème DOIT TROUVER UNE SOLUTION RAPIDEMENT.

Que nous reste-t-il ?

Arrêts du Conseil d’Etat, ou comment ne pas faire appliquer le principe de précaution sur nos territoires.

Voici l’article de Priartem qui explique comment un état fait pour condamner ces concitoyens.

Communiqué de presse du 27 octobre 2011

Par trois arrêts, rendus le même jour, le 26 octobre 2011, le Conseil d’Etat vient de donner tort aux maires qui, sur leur territoire, veulent faire appliquer le principe de précaution.

Les communes de Saint-Denis, de Bordeaux et de Pennes-Mirabeau qui avaient pris des arrêtés visant à réglementer l’implantation des antennes-relais sur le territoire communal au titre de leur pouvoir de police, viennent de se voir désavoués par le Conseil d’Etat au nom de l’existence d’une police spéciale des communications électroniques confiées à l’Etat et plus spécifiquement au Ministre des Postes et télécommunications (c’est-à-dire le ministre de l’Industrie) et à des agences qui lui sont rattachées, l’ARCEP et l’ANFR.

Bien mauvaise nouvelle donc pour tous les élus qui, confrontés à l’absence d’une réglementation nationale protectrice, tentent de protéger leurs administrés.

Bien mauvaise nouvelle aussi pour tous les riverains d’antennes-relais qui se voient privés du soutien, par voie de réglementations locales, de leurs élus. Manifestement, une fois encore les préoccupations de santé publique ont pesé bien peu face aux intérêts et au pouvoir des lobbys de la téléphonie mobile.

Plus que jamais, l’exigence d’une nouvelle réglementation nationale s’impose. Ceci se trouve d’ailleurs suggéré par la rédaction de ces arrêts. Le Conseil d’Etat ne peut plus dire comme en 2002, que le principe de précaution ne s’applique pas au droit de l’urbanisme, l’introduction de principe de précaution dans nos principes constitutionnels est passé par là qui a balayé cet argument. Le Conseil d’Etat ne peut plus dire, comme en 2009 et en 2010, que le principe de précaution ne s’applique pas parce qu’il n’y a pas de risque. L’avis de l’AFSSET d’octobre 2009 et la classification par l’OMS des radiofréquences comme potentiellement cancérigènes rendent cet argument obsolète.

Du même coup, il en déduit que « même dans l’hypothèse où les valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques, fixées par décret ne prendraient pas suffisamment en compte les exigences posées par le principe de précaution, les maires ne seraient pas pour autant habilités à adopter une réglementation relative à l’implantation des antennes relais de téléphonie mobile et destinée à protéger le public contre les effets des ondes émises par ces antennes ».

Plus que jamais, c’est donc à l’Etat de prendre ses responsabilités et de mettre en place une réglementation nationale respectueuse de la santé publique des riverains d’antennes-relais. Priartem depuis sa création en 2000 n’a eu de cesse d’alerter les pouvoirs publics et continuera à interpeller les politiques pour obtenir qu’enfin une réglementation nationale nous protège des effets tant à long terme qu’à court terme des champs électromagnétiques des radiofréquences.

Les arrêts du Conseil d’Etat

Article de Libération 27/10/2011

Pour ceux qui croit que l’on peut croire en un avenir meilleur – INDIGNEZ-VOUS / MANIFESTEZ. Même les pires des dictateurs n’ont pu y survivre.

La base s’organise, soyez attentifs, la fin de l’année va être active

 

Une commune a voté l’abaissement des ondes électromagnétiques à 0,6 v/m

Reprise d’un article du blog « Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais » ici : http://leslilasecologie.over-blog.com/article-montreuil-moratoire-a-l-installation-de-nouvelles-antennes-relais-de-telephonie-mobile-84045864.html

DEBUT De l’article ————————————————–

Une commune passe au 0,6 V/M

Le Conseil Municipal de VARADES – Loire Atlantique – a voté à l’unanimité le 06 Septembre 2011 la fixation de la Valeur Limite d’Exposition (V.L.E.) à 0,6 V/m sur le territoire de la Commune.

Le Maire, Dominique TREMBLAY, et le Conseil Municipal, conscients de la nécessité de protection de la Santé Publique, ont décidé de se conformer aux prescriptions exprimées par la Résolution du Conseil de l’Europe publiée en Mai 2011.

Cette décision comporte la mise en œuvre de moyens autonomes de mesures pour les contrôles.

Un dispositif de relevés contradictoires, sur le modèle de la formule appliquée par le COMOP, Comité Opérationnel dans le cadre de l’Etat, peut aussi être envisagé.

L’Association Nationale Robin des Toits, en coordination avec la Commune, prêtera assistance pour l’organisation des dispositions concrètes à prendre pour l’application de la décision.

 

Une autre commune décide d’un moratoire à l’installation de nouvelles antennes relais de téléphonie mobile sur son territoire.

Madame Dominique VOYNET, Maire de la Ville de MONTREUIL, par courrier du 02 Août 2011, informe les opérateurs de la décision de la Ville, au nom du Principe de Précaution, d’opposer « un refus systématique à toute demande d’autorisation d’installation d’une nouvelle antenne relais de téléphonie mobile… et de surseoir immédiatement à toute installation ou modification sur le parc déjà existant ».

Une conclusion est claire.

Ce qu’une commune a fait, toutes le peuvent.

Robin des Toits incite tous les élus à suivre ces exemples de responsabilité et de courage politique, et avoir ainsi l’occasion de confirmer qu’à leurs yeux la protection de la Santé de leurs concitoyens est partie intégrante de leur fonction.

(merci à http://www.robindestoits.org Robin des toits 12 rue Lucien Sampaix 75010 Paris Tél. : 33 1 43 55 96 08 )

Fin de l’article ——————————–

 

Dépêche AFP : Antennes, deux ONG déplorent un « enterrement annoncé » du Grenelle des ondes

Reprise de l’article officielle ——————

3 septembre 2011 – par AFP

Antennes : deux ONG déplorent un « enterrement annoncé » du Grenelle des ondes

(AFP) – 03/09/2011

PARIS — Deux associations militant pour mieux encadrer les antennes-relais, Priartem et Agir pour l’environnement, ont dénoncé vendredi l’ »enterrement annoncé » du processus expérimental né du Grenelle des ondes, au vu d’un état des lieux des travaux rendu public mercredi.

« Au terme de 24 mois durant lesquels les acteurs du Grenelle des ondes ont maintenu en vie un processus, dit expérimental, peu productif visant à évaluer la faisabilité d’une réduction des expositions des riverains d’antennes (…), le ministère de l’Ecologie et celui de l’Industrie ont annoncé la fin de la partie Grenelle des ondes en optant, une fois encore, pour le laisser faire , favorable aux seuls opérateurs »,disent-elles dans un communiqué.

Le rapport, publié mercredi, a été rédigé par le député de l’Isère François Brottes, président du Comité opérationnel (Comop), installé après la table ronde du Grenelle des ondes organisée en 2009. Il dresse un bilan des expérimentations menées depuis et dresse une série de recommandations.

Le gouvernement « découvre ce que tout le monde savait déjà il y a deux ans – le niveau d’exposition aux antennes relais est globalement faible mais il existe des zones dans lesquelles il existe des expositions chroniques fortes voir très fortes – et propose d’utiliser la méthode du sparadrap sur la jambe de bois pour traiter ces cas », affirment les deux ONG.

Les associations notent par ailleurs « avec stupéfaction que le ministère de la Santé a été subrepticement remplacé par le ministère de l’Industrie ». « A croire, ajoutent-elles, qu’à la suite de l’avis de l’OMS classant les ondes électromagnétiques de la téléphonie mobile comme potentiellement cancérigènes , la France ait opté pour le déni de risque ».

FIN de l’article ———————

Quand je disais que notre Ministre de la Santé est un faux Ministre, j’aurais aimé me tromper. mais celui-ci préfère échafauder des montages financiers pour rembourser les victimes du Médiator avec de l’argent publique. Tout pour éviter que ces victimes portent plainte pour tenter de connaitre quel est le Ministre de la Santé qui aurait autorisé l’usage du Médiator…

Quand je disais que la Ministre de l’Ecologie est plus bête qu’une poupée B….. (on ne prends pas de risque avec les marques), preuve est faite.

Mesdames, Messieurs, les bernés, si comme moi, vous en avez marre de vous faire rouler dans la farine. Rejoignez-nous dans la lutte pacifique :une manifestation est prévue le 15 novembre prochain : ici : http://www.facebook.com/event.php?eid=189975684376000

Faut-il rejoindre « Les Indignés » ? Je crains qu’il nous faille y réfléchir plus que sérieusement.

0,6 V/m à Paris = Mensonge ou futur vérité ?

Communiqué de presse datée du 13 juillet 2011

La ville de Paris en route vers une baisse

des seuils d’exposition des antennes relais

Paris, le 13 juillet 2011 – Le conseil de Paris a adopté un vœu préconisant une baisse des seuils d’exposition aux antennes-relais à 0,6 volt par mètre. Les associations Priartem et Agir pour l’environnement se félicitent de ce premier pas en faveur d’une application effective du principe de précaution.

La charte parisienne sur les antennes-relais fait actuellement l’objet de négociations entre la Mairie de Paris et les opérateurs de téléphonie mobile. Les associations ont accepté de participer à cette négociation en espérant ainsi peser dans ce processus permettant de limiter l’exposition aux ondes des antennes relais, tout récemment classées par l’Organisation Mondiale de la Santé comme « potentiellement cancérigène ».

Le vote du conseil de Paris constitue une étape importante dans le cadre de la renégociation de la charte parisienne. Les associations resteront vigilantes afin que ce vote du conseil de Paris se trouve bel et bien traduit dans les faits.

Cette implication de la ville de Paris en faveur d’une amélioration de la protection des citoyens dans le dossier de la téléphonie mobile illustre, à rebours, la défaillance persistante et consternante de l’Etat dans ce domaine tant en matière de réglementation qu’en matière d’information. Malgré un « grenelle des ondes » – dont chacun a pu constater, au fil des mois et même des années, qu’il avait vocation avant tout à simuler le mouvement, – l’Etat reste totalement sous l’influence des opérateurs de téléphonie mobile. Après l’appel à précaution lancé par l’AFSSET en 2009, la récente classification des radiofréquences comme potentiellement cancérigènes par l’OMS n’a ainsi provoqué aucune réaction du Ministère de la santé.