AFP: Plaisir, les opposants à l’installation d’une antenne-relais déboutés

Comme prévu le verdict est enfin tombé. Malheureusement, celui-ci nous est défavorable, voir l’article de l’AFP ci-dessous. Il va nous falloir reprendre notre campagne de sensibilisation. Ceci devrait être d’autant plus facile que maintenant nous disposons de mesures montrant l’invisible.

Les rayonnements électromagnétiques sont là et malgré ce qu’en dit le jugement du référé, il sont puissant et largement au-dessus du seuil recommandé par un grand nombre de scientifiques indépendants: 0,6 V/m.

Rien qu’un exemple, autour de l’école Jean Moulin les niveaux relevés sont aux alentour de 2 à 3 V/m à 4 heures de l’après midi.

Voici notre plan d’action pour les semaines, mois et années à venir: MONTRER L’INVISIBLE

  • Je vous en dirais plus très prochainement, mais nous montrerons clairement les niveaux de mesures des rayonnements électromagnétiques déjà fortement présent dans notre environnement et leur impacts sur nos lieux de vie, écoles, maternité, hôpitaux, habitation…
  • De plus, nous allons nous substituer à notre Ministère de la Santé clairement incompétent dans la détection des risques sur le territoire français. Nous allons montrer les concentration de malades en fonction des implantations d’antennes, et malheureusement aussi ceux de la mortalité liés à des causes de cancer cérébraux.
Il y a encore beaucoup de travail, mais le prochain site web est presque au point, les outils de mesures seront très bientôt disponibles. Reste encore quelques tests, mais donnons le temps au temps, nous sommes tous bénévoles et malheureusement c’est pour cela que pour l’instant les opérateurs peuvent faire ce qu’ils veulent. A nous de tout faire pour qu’ils ne puissent PLUS JAMAIS dire, « ON NE SAVAIT PAS ».
Si vous avez d’autre idées, n’hésitez pas à nous en faire part. Si vous voulez aider, n’hésitez pas non plus.
N’oubliez pas, une fois cet antenne en fonction rien n’empêchera les autres opérateurs de prétendre à mettre leurs propres émetteurs sur ce pylône ou sur un autre à proximité, c.f.: Stade François Miterrand dans le bas de Plaisir, 3V/m au minimum pour les premières mesures.
AFP – 24/06 – 14h15AFP: Plaisir, les opposants à l’installation d’une antenne-relais déboutés

Le tribunal de grande instance de Versailles a rejeté jeudi en référé la demande d’habitants de Plaisir (Yvelines) d’empêcher l’installation par Orange d’une antenne-relais de téléphonie mobile.

Le juge des référés a estimé dans son ordonnance, que l’AFP a pu consulter, que le « dommage imminent évoqué n’est pas établi ».

« En l’état actuel des connaissances scientifiques, le faible niveau d’exposition aux champs électromagnétiques relayés par les antennes de radiotéléphonie (…) a conduit les instances internationales, communautaires et nationales à écarter l’hypothèse d’un risque pour la santé des populations vivant au voisinage des antennes-relais », a écrit le juge.

L’antenne-relais destinée à la téléphonie mobile 3G doit être installée sur un mât de 17 mètres situé sur un stade, limitrophe d’une zone pavillonnaire et à 140 mètres de deux écoles, maternelle et primaire.

Brigitte Lesschaeve, membre du collectif des riverains, s’est dite « très déçue » par cette décision. « On veut protéger les écoles », a-t-elle rappelé, les riverains réclamant le déplacement de l’installation dans une zone éloignée des établissements scolaires.

Un porte-parole d’Orange avait assuré en février, en marge d’une manifestation des riverains, qu’il n’y a « aucun risque sanitaire », l’opérateur téléphonique s’étant engagé à faire intervenir lors de la mise en service de l’antenne un organisme indépendant pour mesurer les émissions d’ondes et ainsi « rassurer la population ».

Selon Orange, l’opérateur est « tenu légalement par l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) de développer le réseau 3G », compte tenu du « risque de saturation d’ici 2012 ».

Une commission sur les antennes de téléphonie

Paru ce jour dans Le Parisien, l’association Priartem est reconnue dans son rôle de conseil au sein d’une commission de concertation sur les antennes-relais.
Une commission de concertation sur les antennes-relais va voir le jour dans l’arrondissement de Nogent. Créée par le préfet du Val-de-Marne, elle regroupera

Une première victoire qui en annonce d’autres ? Nous n’avons toujours pas de nouvelles de notre lettre à Madame la Préfète des Yvelines. Sans oublier demain, jour de publication du délibéré de notre référé…

A SUIVRE…

Référé – délibéré prorogé jusqu’au 24 juin 2010

Qui a dit que la justice était rapide ?

Par contre, peut-être manque-t-elle de moyens. En tous les cas, le délibéré concernant notre affaire est reporté au 24 juin 2010. Espérons que ce nouveau délais permettra d’avoir un point de vue claire quand à l’avenir de l’antenne relais Orange à proximité de l’Ecole Jules Valles.

Nos premières mesures dans Google Earth – Attention DANGER

Le seuil de tolérance des rayonnements électromagnétiques est de 0,6 V/m tel que reconnu à ce jour par la communauté scientifique indépendante. Notre combat pour que ce seuil soit reconnu par les services de l’état en charge de protéger notre santé continu. Aujourd’hui, nos mesures MONTRE CLAIREMENT que le DANGER est là.

Plus précisément, les niveaux relevés autour des écoles soumis aux rayonnements des antennes relais sont DANGEREUX. Entre 2 et 4 V/m au environ de 16h00. Ces mesures ont été faites une fois le 8 juin 2010, mais seront régulièrement reproduite.

J’ai essayé de rendre celle-ci visible dans Google Earth. Vous pouvez récupérer le fichier des antennes et des mesures ici : http://bbs.keyhole.com/ubb/ubbthreads.php?ubb=showflat&Number=1341049&#Post1341049.

Vous pouvez même voir le résultat directement dans votre navigateur Internet: http://earth.google.com/kmlpreview/#url=http%3A%2F%2Fbbs.keyhole.com%2Fubb%2Fubbthreads.php%3Fubb%3Ddownload%26Number%3D914062

N’hésiter pas à laisser vos commentaires, il faut absolument que les opérateurs comprennent que nous avons les moyens de montrer qu’ils mentent et que le danger est déjà là au dessus des têtes de notre plus grand bien : nos enfants.

Maintenant que j’ai la méthode, je vais mettre le fichier à jour régulièrement.

Priartem sera membre permanent de la commission de concertation sur la téléphonie mobile des Hauts de Seine

En attendant que notre action porte ses fruits et que nous aidions Priartem a être reconnu au même titre dans les Yvelines, voici la dernière bonne nouvelle de Priartem:
———————– Reprise de l’article sur le site de Priartem ici ——————————-
Priartem sera membre permanent de la commission de concertation sur la téléphonie mobile des Hauts de Seine
10 juin 2010 – par Priartem

Le 31 Mai 2010, Monsieur Patrick Strzoda, Préfet des Hauts de Seine, a officiellement inscrit notre association en tant que membre permanent de la commission de concertation sur la téléphonie mobile dans son département. La prochaine séance de cette commission devrait se tenir à l’automne en présence d’élus, de représentants des opérateurs, d’organismes de santé, et d’associations.

Marc Arazi, coordinateur régional Priartem pour l’Ile de France, et Alain Rose-Rosette, coordinateur départemental pour les Hauts de Seine, se réjouissent de cette décision. Après le Val de Marne et plus récemment la Seine Saint Denis, ce sont maintenant les Hauts de Seine qui reconnaissent la légitimité et la compétence que nous avons acquise dans le dossier complexe de la téléphonie mobile.

Marc Arazi, Coordinateur régional pour l’Ile de France
Alain Rose-Rosette, Coordinateur départemental pour les Hauts de Seine